Prendre conscience des risques psycho-sociaux en entreprise


Il est facile d’identifier les risques liés à une activité physique, les risques biologiques, les risques liés aux chutes de hauteur, les risques liés aux déplacements, ou les risques électriques, mais qu’en est-il des risques psycho-sociaux ?

Ecartés par les autres risques, car impossible de les prévenir, ils ne sont pas souvent pris en compte au Congo. Pourtant ils sont bien réels.

Sous l’effet des mutations du monde du travail, la crise, l'augmentation des tâches, la réduction des temps de repos, l’individualisation du travail ou encore les exigences accrues de la clientèle, la prise en compte des risques psychosociaux est pourtant devenue incontournable : Troubles de la concentration, du sommeil, irritabilité, nervosité, fatigue importante, palpitations…

Un nombre grandissant de salariés Congolais souffrent de symptômes liés à des risques psychosociaux, parfois inconsciemment. Et cela, n'épargne aucun secteur d'activité.

S’ils n’ont parfois pas d’effets directs sur la santé des travailleurs, ils peuvent avoir un gros impact sur le fonctionnement des entreprises (absentéisme, turnover, ambiance de travail…)

Les risques psycho-sociaux peuvent être définis comme étant les éléments qui portent atteinte à l’intégrité physique et à la santé mentale des salariés au sein de leur environnement professionnel.

Ce que l’on ignore c’est qu’ils sont la combinaison d’un grand nombre de variables : individuelles, collectives et organisationnelles de l'activité professionnelle, d'où leur complexité.

  • Le stress est le plus commun de ces risques, il se caractérise par un déséquilibre entre les contraintes imposées par son activité professionnelle (temps réduit, conflits avec la hiérarchie ou les collègues, surcharge de travail…) et les ressources dont une personne dispose pour travailler dans un tel environnement. Les facteurs de stress au travail sont jugés d’autant plus « toxiques » s’ils s’inscrivent dans la durée et sont subis par le travailleur.

  • L’épuisement professionnel est ce que l’on peut appeler le niveau supérieur d’une situation de stress prolongée. Il est la conséquence d’un investissement personnel et affectif important dans son activité professionnelle. Il peut se manifester par un désintérêt pour le contenu de son travail, un épuisement physique, mental, émotionnel ou encore dépréciation de ses propres résultats.

  • Le harcèlement moral et sexuel : ces formes de risques psycho-sociaux existent depuis des siècles et sont aussi très présents au Congo, et visent souvent les femmes. Ils résident dans l’intention, pour une personne ou un groupe de personnes, de nuire à une ou plusieurs autres personnes et constituent un désir volontaire d’atteindre l’intégrité d’une personne. Le harcèlement moral a des conséquences graves pour un salarié : cela remet non seulement en cause son droit au travail mais également son équilibre personnel, celui de sa famille et sa santé. Et pourtant, c'est aujourd'hui l’une des formes de violence les plus répandues dans le monde professionnel. (Réf : INRS)

Bien qu’il n’existe pas de moyen de prévention pour ce type de risques, il appartient à la Direction de l’entreprise de :

-Mettre en place des moyens de prévention des risques organisationnels

-Répartir la charge de travail

-Communiquer sur la lutte contre le harcèlement moral ou sexuel et sanctionner

-Communiquer sur la gestion des situations de stress

Et vous, avez-vous déjà fait l’expérience d’un risque psycho-social ?


6 vues
  • Black Facebook Icon
  • Black LinkedIn Icon